Archives par mot-clé : planning familial

Pour les 60 ans du Planning Familial, nous sommes Simone Forever !

A l’occasion des 60 ans du Planning le 8 mars 2016, nous lançons la campagne : SIMONE FOREVER ! Pour célébrer toutes les SIMONE de notre histoire : toutes celles et ceux qui, à leur manière, font avancer nos libertés… et qui nous donnent l’énergie pour continuer. Rejoignez-nous !

Au programme : des mobilisations, des rendez-vous et des surprises féministes tout au long de l’année.

Le samedi 5 mars à Lille: retrouvez-nous au sein du collectif 8 mars dès 14h pour une marche au départ de la place de l’opéra. Puis à 16h salle Courmont quartier Moulins.

Le lundi 7 mars à  la Cigale à Paris Prenez vos billets dès maintenant pour le spectacle  avec les sketches d’Anne Roumanoff, Isabelle Alonso, Blanche Gardin, Nadia Roz, Isabelle Vitari, Antonia de Rendinger, Guy Bedos et Christelle Chollet. Un seul mot d’ordre : rire … « sans entraves », bien entendu, façon Planning !

Répondez à l’enquête du Planning Familial

Vous avez entre 15 et 30 ans ? Répondez à ce court questionnaire et tentez votre chance pour gagner un Pass 3 jours Solidays : 3 jours de festival solidaire pour soutenir la lutte contre le sida, du 24 au 26 juin 2016 à Paris. Cela vous prendra environ 5 minutes.
Merci de répondre fidèlement : il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Une fois une étape passée, vous ne pourrez plus modifier vos réponses. Seuls les questionnaires complets seront pris en compte pour la participation au jeu-concours.

Lien vers l’enquête : http://fr.surveymonkey.com/r/planningfamilial

Rencontre au Planning Familial de Lens 18 mars

Le Planning Familial du Pas-de-Calais a le plaisir de vous convier à la rencontre le :

18 mars 2013 à 18 h,
Au Centre Jouhaux, salle 13
115 rue Eugène Bar, LENS

Cette manifestation sera un moment de partage et de réflexion autour des valeurs humanistes défendues par le Mouvement pour le Planning Familial depuis 1956.

La nouvelle équipe du Pas-de-Calais a pour objectif de pérenniser et de renforcer ses actions d’information, de prévention et d’accompagnement, avec les organisations partenaires, institutionnelles, associatives, ainsi qu’avec toute personne souhaitant, à titre personnel, la soutenir ou s’engager à ses côtés.

Des combats sont encore à mener contre l’obscurantisme, l’homophobie, les discriminations, les inégalités criantes de notre société, les violences faites aux femmes afin que demain soit meilleur qu’aujourd’hui.

Nous avons besoin les uns des autres. Nous comptons sur vous !

Dans l’attente de nous rencontrer,

Association Départementale du Pas de Calais
Centre Léon Jouhaux 115 rue Eugène Bar  62300 LENS
Tél : 03/21/28/43/25
Planningfamilial.lens@wanadoo.fr

17 Mai 2012 – Journée internationale de lutte contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie. Le combat n’est pas terminé et Le Planning Familial agit !

DECLARATION, 16 mai 2012

Si le nouveau Président de la République met en oeuvre ses engagements, les droits des personnes LGBT verront rapidement une avancée importante et Le Planning Familial s’en félicite. Pour autant, la lutte contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie n’est pas terminée.
Le 16ème rapport sur l’Homophobie 2012 pointe « une forte tendance à une homophobie de proximité, quotidienne, parfois difficile à déceler et à prouver, et qui se retrouve dans trois contextes: la famille, le travail et le voisinage ». Le rapport rappelle également le rôle d’Internet comme « déversoir de propos homophobes, et transphobes avec un sentiment d’impunité des internautes sur les forums ou les réseaux sociaux, des sites appelant à la haine et même la création d’applications pour smartphones » signe pour les auteurEs « [d’]une homophobie, ou une transphobie décomplexée, voire assumée ».
Une évolution préoccupante de la lesbophobie a également été relevée puisque « dans 22% des témoignages, les marques de lesbophobie ont lieu dans les espaces publics avec récemment des agressions particulièrement violentes » et les difficultés rencontrée par les trans’ persistent notamment « parce que les discriminations en fonction de l’identité de genre ne sont pas reconnues ».
Face à cela, Le Planning Familial est mobilisé toute l’année, dans les interventions scolaires qu’il anime en s’appuyant sur l’analyse de genre, outil pour comprendre et combattre les inégalités, les discriminations et les violences liées à la naturalisation de la différence des sexes. Car l’inégalité des sexes et l’inégalité des sexualités organisent la promotion exclusive de l’hétérosexualité et de la domination masculine en excluant l’homosexualité ou la transexualité. Elles légitimisent les discriminations et violences subies par les personnes homosexuelles ou transexuelles dans une relative indifférence.
Cette semaine, les associations du Planning Familial organiseront des discussions et débats avec des jeunes sur les représentations de la sexualité permettant ainsi d’aborder plus spécifiquement les discriminations envers les personnes LGBT.
Lors de la campagne présidentielle, Le Planning Familial s’est impliqué dans le cadre du « Pacte pour l’Egalité et la Diversité », faisant sienne les revendications des associations LGBT qui y sont proposées.
En 2011, par sa participation à l’élaboration de la brochure « Tombez la culotte », signe de son implication dans la promotion de la santé des lesbiennes.
Et fin juin, Le Planning Familial accueillera, en partenariat avec d’autres associations de lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle, une délégation de sportives d’un township de Durban (Afrique du Sud) luttant contre les discriminations lesbophobes au moyen de la visibilité et du soutien communautaire.
Mouvements féministes et mouvements homosexuels n’ont pas à être solidaires car ce ne sont pas deux causes parallèles ou convergentes mais une seule et même cause. En ce sens, être féministe, c’est nécessairement être contre l’homophobie ; militer contre l’homophobie, c’est nécessairement militer contre le sexisme.
Contacts :
Carine Favier, Présidente # 06 88 52 09 10 / Marie Pierre Martinet, secrétaire générale # 06 70 19 83 48

——————————————————————————————————————————

1 Rapport SOS Homophobie publié le 14 mai 2012 http://www.sos-homophobie.org/rapport-annuel-2012
2 Projet « Foot for love » http://footforlove.yagg.com/

Atelier préparation de la Gay Pride de Lille

Comme l’année dernière le planning de Lille participera à la Gay Pride de Lille le samedi 2 juin.

Cette année, nous y tiendrons également un stand, notamment pour assurer la promotion de la brochure de prévention « Tomber la culotte » à destination des femmes lesbiennes et bisexuelles. Pour organiser cet évènement, nous proposons une soirée de préparation de slogans/ banderoles/ et autres le 22 Mai à partir de 18h30 dans nos locaux 16 avenue Kennedy à Lille

Le thème de décoration de notre stand est« des         cAtelier préparation de la Gay Pride de Lilleulottes de tous les genres » nous sommes donc à la recherche de toutes les culottes/ strings/ boxers/ caleçons aussi bariolés et diversifiés que possible, si vous avez des généreux dons à nous transmettre, ils seront les bienvenus ! Tout cela resservira pour le stand de la braderie ! A vos culottes donc et au plaisir de vous voir le 22, cette réunion de préparation est ouverte à toutEs, adhérentEs comme sympathisantEs.

Formation: Comment parler sexualité avec les adolescents ?

Le Planning Familial du Nord et Le Planning Familial du Val de Sambre, en partenariat avec le Service droits des jeunes de la Sauvegarde du Nord, vous invite à une matinée d’information et d’échange entre professionnel-le-s

C o m m e n t   p a r l e r   d e   s e x u a l i t é   a v e c   l e s   a d o l  e s c e n t s  ?

Le 15 mai 2012 de 9h30 à 12h30

à l’EESTS, rue du Gazomètre à Maubeuge

Inscription uniquement par téléphone: 03.27.65.55.43, du lundi au vendredi de 14h à 17h

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE (27 avril 2012)

Campagne présidentielle : La sexualité des jeunes en épouvantail

Par ses annonces récentes, le candidat à la présidentielle de l’UMP met en lumière le projet de société auquel il aspire pour la France sur les droits sexuels et reproductifs et notamment ceux des jeunes.

Sa volonté d’exiger l’autorisation parentale pour l’accès à une contraception pour les mineures n’est pas digne pour quelqu’un aspirant à diriger notre pays, et ce pour plusieurs raisons dont une majeure : la discrimination entre les citoyennes et les citoyens qu’elle induit.

Discrimination entre les femmes et les hommes, la proposition ne précise pas si les garçons devront également avoir également une autorisation parentale pour acheter des préservatifs…

Discrimination entre les jeunes qui pourront discuter avec leurs parents et celles qui ne le pourront pas car les politiques publiques se doivent d’être égalitaires et équitables. Permettre n’est pas inciter, interdire n’est pas prévenir !

L’étape suivante sera-t-elle la remise au goût du jour de l’autorisation de leur père, frère ou mari pour les femmes qui souhaiteraient travailler ? Outre une proposition visant opportunément un électorat ultra-conservateur, c’est bien l’angoisse d’adultes nourrie d’un patriarcat frôlant le masculinisme face à la sexualité des jeunes dont il s’agit ici.

Pour Le Planning Familial, l’évolution de la société et les changements de mentalité passent par la possibilité de chacune et de chacun à se construire à travers une approche globale et positive de la sexualité, pour peu qu’on lui en donne les moyens : l’information, l’éducation et l’accès à la contraception et à l’avortement en sont les conditions.

Contacts :
Marie-Pierre Martinet # 06 70 19 83 48
Carine Favier # 06 88 52 09 10

2012-04-27_CP_sexualité_mineurs (PDF)

La baisse de moyens financiers nuit à la lutte pour l’éducation à la sexualité

http://www.nordeclair.fr/Locales/Lille/2012/02/22/la-baisse-de-moyens-financiers-nuit-a-la.shtml

Le budget national du planning familial est menacé de perdre 20 % de ses fonds. Véronique Séhier, membre du bureau national de l’association et conseillère au planning familial de Lille, revient sur les enjeux de l’éducation à la sexualité.

Qu'est-ce que la planification familiale ?  À l'origine, la planification familiale a pour but de donner aux individus la possibilité de choisir le moment où ils auront un enfant. Cela passe par le droit à l'avortement et l'accès aux moyens de contraception, pour lesquels le Mouvement français pour le planning familial (MFPF) a longtemps milité.  Quels sont les objectifs du planning familial (PF) aujourd'hui ? >> Le PF intervient sur trois grands domaines : l'interruption volontaire de grossesse ; la contraception ; la diffusion d'information aux jeunes sur leurs droits en matière de sexualité. Actuellement, nous faisons campagne pour une plus grande universalité d'accès aux moyens de contraception. Le planning familial délivre déjà gratuitement tous les moyens de contraceptions, mais certains territoires sont éloignés de nos établissements. C'est pourquoi nous revendiquons la gratuité de tous les moyens de contraception pour les jeunes de moins de 25 ans, et leur remboursement intégral pour n'importe quelle personne bénéficiant d'une sécurité sociale.  Les moyens alloués au PF sont-ils satisfaisants ? >> Notre budget national est de 2,6 millions d'euros. C'est un budget ridicule contre lequel nous protestons depuis son vote en 2008. Nos financements devaient être réévalués en 2011, mais cette année nous apprenons que 500 000 euros ne nous seront pas versés par l'Agence pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (Acsé). Nous ne laisserons pas ce manque ne pas être comblé. Si nos moyens baissent, nos effectifs en pâtiront. Surtout, nous ne pourrons plus nous rendre aussi souvent dans les écoles faire de l'information aux jeunes.  Pourquoi l'éducation à la sexualité est-elle importante pour la société ? >> L'éducation à la sexualité touche aux rapports hommes-femmes, et notamment aux rapports de domination. On assimile trop souvent la contraception à un problème strictement féminin, alors que les garçons sont également concernés. Les tabous sur la sexualité des jeunes restent encore forts. Il est nécessaire de garantir l'existence de lieux ou ces sujets peuvent être discutés librement. L'éducation à la sexualité participe notamment à la prévention des maladies sexuellement transmissibles. w ÉMILE RABATÉ

Qu’est-ce que la planification familiale ?

À l’origine, la planification familiale a pour but de donner aux individus la possibilité de choisir le moment où ils auront un enfant. Cela passe par le droit à l’avortement et l’accès aux moyens de contraception, pour lesquels le Mouvement français pour le planning familial (MFPF) a longtemps milité.

Quels sont les objectifs du planning familial (PF) aujourd’hui ?
Le PF intervient sur trois grands domaines : l’interruption volontaire de grossesse ; la contraception ; la diffusion d’information aux jeunes sur leurs droits en matière de sexualité.
Actuellement, nous faisons campagne pour une plus grande universalité d’accès aux moyens de contraception. Le planning familial délivre déjà gratuitement tous les moyens de contraceptions, mais certains territoires sont éloignés de nos établissements. C’est pourquoi nous revendiquons la gratuité de tous les moyens de contraception pour les jeunes de moins de 25 ans, et leur remboursement intégral pour n’importe quelle personne bénéficiant d’une sécurité sociale.

Les moyens alloués au PF sont-ils satisfaisants ?
Notre budget national est de 2,6 millions d’euros. C’est un budget ridicule contre lequel nous protestons depuis son vote en 2008. Nos financements devaient être réévalués en 2011, mais cette année nous apprenons que 500 000 euros ne nous seront pas versés par l’Agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé). Nous ne laisserons pas ce manque ne pas être comblé. Si nos moyens baissent, nos effectifs en pâtiront. Surtout, nous ne pourrons plus nous rendre aussi souvent dans les écoles faire de l’information aux jeunes.

Pourquoi l’éducation à la sexualité est-elle importante pour la société ?

L’éducation à la sexualité touche aux rapports hommes-femmes, et notamment aux rapports de domination. On assimile trop souvent la contraception à un problème strictement féminin, alors que les garçons sont également concernés. Les tabous sur la sexualité des jeunes restent encore forts. Il est nécessaire de garantir l’existence de lieux ou ces sujets peuvent être discutés librement. L’éducation à la sexualité participe notamment à la prévention des maladies sexuellement transmissibles.
ÉMILE RABATÉ

 

Défendre le droit à l’information et à l’éducation à la sexualité pour toutes et tous : c’est maintenant !

En 2012, L’Etat « a perdu » 500 000 € affectés au financement des Etablissements d’Information, de Conseil Conjugal et Familial (EICCF):

20% de la ligne budgétaire promise, prévue et votée dans la loi de finances pour 2012 ont disparu. Cela compromet de fait l’accès à l’information et à l’éducation à la sexualité pour toutes et tous

Pour autant, rapports après rapports, il est rappelé l’importance de cette mission d’information que l’Etat considère depuis 45 ans comme relevant de sa responsabilité (art1, loi créant le Conseil supérieur de l’information sexuelle).

Déjà sous financés, l’accueil, l’information et l’orientation sur les questions concernant la sexualité, la contraception, la vie relationnelle seront demain réduits à la portion congrue !
Pas plus aujourd’hui qu’en 2009, Le Planning Familial, mouvement féministe et d’éducation populaire, n’acceptera la mise en danger de l’information sur les droits sexuels et reproductifs par un tour de passe passe dans le budget de l’Etat.

L’évolution de la société et les changements de mentalités passent par la possibilité de chacune et de chacun à se construire à travers une approche globale et positive de la sexualité, pour peu qu’on lui en donne les moyens : l’information et l’éducation en font partie.

Le Planning Familial appelle à signer et faire cette pétition pour:

  • Contribuer à construire une société égalitaire entre les femmes et les hommes 
  • Prévenir les grossesses non souhaitées et les IST dont le VIH
  • Lutter contre les violences faite auxfemmes
  • Contribuer à faire des jeunes d’aujourd’hui les adultes responsables de demain

JE SIGNE: http://www.planning-familial.org/content/defendre-le-droit-linformation-et-leducation-la-sexualite-pour-toutes-et-tous-cest-maintenan