Archives par mot-clé : femmes et VIH

Journée Mondiale de Lutte contre le Sida

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida nous avons le plaisir de vous convier à 2 soirées de convivialité et d’échanges :

Banquet de la Saint Sida
Au Prato, le samedi 29 novembre  à 19h
6 allée de la fillature
métro porte de Douai

Depuis plusieurs années le Prato se mobilise aux côtés des associations (Actif Santé, les Flamands Roses, J’En Suis J’y Reste, Le Planning Familial, RIFEN,  Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, Spiritek),  autour du 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida. Ce temps fort de prévention et de mémoire, festif et conviviale, est l’occasion de mettre en avant les progrès réalisés dans la lutte contre le VIH-Sida, mais surtout d’éveiller la conscience collective sur les défis qui restent à relever comme la prévention contre les nouvelles infections et  la lutte contre les discriminations.

Les Bijoux de la Reine : chœur gay, direction Laurent Malherbe
Le Cabaret Express du Prato
Le collectif de cirque Pomme-Banane : « Extraits de vies jonglées et déséquilibrés »
Des prises de paroles et un repas solidaire

« … et les femmes dans tout ça ! »
A la Gare St Sauveur, le mardi 2 décembre à 18h30
Bd Jean Baptiste Lebas
Métro Mairie de Lille

Le Planning Familial et la RIFEN organisent une soirée dédiée aux spécificités des femmes dans l’infection à VIH. Au cours de cette manifestation nous invitons nos partenaires (personnalités, partenaires institutionnels, usagers et membres associatifs) et le grand public, à se rencontrer dans un cadre convivial, où les notions de bien vivre-ensemble, de prévention et de promotion de la santé seront mises en valeur.

Cie Marie-Madeleine : Théâtre Forum
Jérémie Crépel, conseiller municipal délégué à la Santé
Bertrand Riff, médecin Président du COREVIH
Catherine Kapusta-Palmer Coordinatrice du collectif inter associatiF Femmes & VIH

Ateliers Soyons actrices/artistes de notre santé‏

Les années sida s’éternisent, l’épidémie se féminise. En 2011, les femmes représentaient 32% des nouveaux cas de séropositivité en France. Minorité majoritairement silencieuse, si la plupart sont migrantes, toutes traversent un parcours de combattante.

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida qui aura lieu le 1er décembre,
nous avons le plaisir de vous convier à une série d’ateliers afin d’informer sur les spécificités des femmes dans l’épidémie et sur les enjeux de santé sexuelle des femmes.

L’atelier du 7 novembre est à destination des professionnels de la santé et du social et bénévoles des associations,
2 autres ateliers à destination de tout-es auront lieu le 28 novembre au Planning Familial afin de  s’informer et de s’exprimer par une création artistique.

Les créations réalisées seront valorisées à l’occasion des 2 soirées organisées autour du 1er décembre (que vous pouvez dors et déjà noter dans vos agendas):
– le 29 novembre au Prato: Banquet de la St Sida
– le 2 décembre à la Gare St Sauveur: Journée mondiale de lutte contre le Sida … et les femmes dans tout ça !

Inscriptions auprès de Lucie Vidal mfpflvidal@hotmail.fr / 03.20.57.74.80

Femmes et VIH : Nos couleurs de la solidarité

Nos couleurs de la solidarité
Programme d’expositions, d’ateliers et de rencontres.

Dans le cadre du 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida, Le Planning Familial du Nord Pas de Calais et ses partenaires présentent :

« Parons-nous des couleurs de la solidarité » le 29 novembre de 15h à 18h au Planning Familial du Pas de Calais à Lens Nous découvrirons les techniques de la peinture sur corps dit body painting, leurs utilisations par des femmes séropositives à travers le monde et nous nous peindrons sur nos mains des messages solidaires aux personnes séropositives qui seront photographiés et présentés à Lille et aux rencontres nationales
Femmes et VIH.

Exposition « Nos couleurs de la solidarité » du 30 novembre au 15 décembre 2013 « Chez Violette » à Lille Exposition de photographies de l’atelier de body painting sérosolidaire Femmes et VIH du 1er décembre 2012. Le Planning Familial, la commission santé Femmes du J’en Suis J’y Reste centre LGBTQIF, AIDES et une vingtaine de femmes séropositives et sérosolidaires ont découvert la technique du body painting (peinture sur corps), échangé sur la symbolique des couleurs et comme d’autres femmes à travers le monde ont choisi de se parer de couleurs pour s’exprimer.
Visible du 30 novembre au 15 décembre 2013 « Chez Violette », 9 place Vanhoenacker, à Lille, métro Porte d’Arras.
• Vernissage le samedi 30 novembre à partir de 17h, projection de courts métrages réalisés par des femmes séropositives, présentation de l’inter associative nationale Femmes et VIH et des actions de luttes contre les discriminations menées par cette inter associative.

« Des Pop Up contre le sida ! » Atelier le samedi 30 novembre
de 14H30 à 16H30 Chez Violette à Lille
Nous découvrirons des livres pop up, leurs histoires liées à l’enseignement de l’anatomie, les joies de les ouvrir, les jeux et les oeuvres réalisées par les artistes autour du désir et des émotions amoureuses … Ensuite, nous réaliserons nos propres collages et pop up sérosolidaires, le tout autour d’un goûter Enfants bienvenus ! Atelier en non-mixité (femmes, cisgenres et trans’, personnes s’autodéterminant femmes, hétérosexuelles, bisexuelles, lesbiennes… séropositives et sérosolidaires…).

Expositions de photographies : « Luttes contre le sida, mémoires et solidarités sur les murs de San Francisco »
A San Francisco, les communautés accompagnées d’artistes créent collectivement depuis les années 60 sur les murs de leur ville pour exprimer leurs revendications, la mémoire de leur communauté, pour partager des messages de prévention et de solidarité… Plusieurs fresques réalisées par des femmes séropositives et sérosolidaires seront présentées : celles en souvenir d’activistes séropositives afro-américaines, d’autres dédiées aux enfants orphelins du sida, ou encore une dédiée à un très grande activiste transsexuelle séropositive et bien d’autres encore. Deux expositions de photographies.
• Du 29 novembre au 16 décembre dans les vitrines du Planning Familial
Métropole Lilloise : 16 avenue Kennedy à Lille.
• Du 29 Novembre au 16 décembre au local du Planning Familial du Pas
de Calais : 45 rue François Gauthier à Lens. (visible lundi et mercredi 14h
– 18h et vendredi 14h-17h)

1/12 -Journée internationale de lutte contre le Sida

Zéro pointé quant à la prise en compte des besoins spécifiques des femmes dans la lutte contre la pandémie !

La déclaration de clôture de « AIDS 2012 » en juillet à Washington DC n’a pas fait la part belle aux enjeux de prévention ou de prise en charge concernant les femmes. Seul l’accès généralisé à la prévention mère enfant est cité les concernant. Cela confirme que les femmes restent vues sous le prisme de leur fonction de mère, constituant un véritable scandale dans un contexte de féminisation de l’épidémie.
Le rapport d’ONU SIDA 2012 fait état d’une baisse de 20% de nouvelles contaminations depuis 2001, mais les taux d’infection chez les jeunes femmes de 15 à 24 ans sont deux fois plus élevés que chez les hommes d’une même classe d’âge et 63% des jeunes vivant avec le VIH sont des jeunes femmes. Le VIH est la principale cause de décès des femmes en âge de procréer ! Alors que l’épidémie de Sida se nourrit des inégalités femmes/hommes et des violences à l’encontre des femmes, aucune mobilisation pour faire avancer leurs droits tant politiques, économiques que sociaux ou pour faire reculer les violences n’est inscrite à l’agenda des organisations internationales ou dans les politiques publiques de lutte contre le Sida au niveau national comme international.
Pourtant, depuis 20 ans, l’expérience de la lutte contre le Sida a montré le lien fort entre statut social et exposition au risque. La lutte contre la pénalisation de l’homosexualité, la répression de la prostitution ou de l’usage de drogue, font partie des combats connus comme indispensables à la lutte contre les contaminations et pour améliorer la prise en charge.
Deux poids deux mesures donc qui signifient que l’amélioration du statut social des femmes et le combat pour l’égalité ne sont pas à l’ordre du jour ! Deux poids deux mesures également sur l’investissement de la recherche et des politiques publiques !
Quelles alternatives sont offertes aux femmes concernant les outils de prévention ? Selon les résultats de l’essai Caprisa, l’utilisation d’un gel microbicide permettrait la diminution de la transmission de 39 à 50% selon l’observance. Pourquoi aucune réflexion n’est-elle donc engagée sur l’utilisation de cet outil de prévention notamment dans des situations d’exposition particulièrement forte pour les femmes, comme c’est le cas pour d’autres outils de prévention ? Est-ce que les femmes, si les résultats intéressants se confirment, pourront voir un accès rapide et facilité à l’anneau vaginal + antiviral ?
Quels liens sont-ils faits entre contraception et VIH pour les femmes en général et les femmes séropositives en particulier ? Certains essais font état d’un risque d’augmentation de la contamination au VIH pour les femmes et de l’augmentation de la transmission pour les femmes séropositives sous contraceptif injectable amenant l’OMS à proposer à ces femmes d’utiliser, en plus de cette contraception, un préservatif. Outre que cette recommandation a de fortes chances de rester lettre morte, aucune mobilisation n’est lancée pour que soient menées très vite des études complémentaires validant ou invalidant cette hypothèse forte. En attendant, les femmes doivent être informées et avoir accès à d’autres méthodes de contraception pour un réel choix.

Prise en charge, le compte n’y est toujours pas !
Dans la plupart des essais cliniques, la sous-représentation des femmes ne permet pas de disposer de données suffisantes sur l’existence d’effets indésirables spécifiques aux femmes. Le Planning Familial fait sien le plaidoyer d’Act-Up auprès de Marisol Touraine, pour que « la parité dans les essais soit soumise à autorisation de l’ANSM » (Agence Nationale de Sécurité Médicale).
Non seulement les femmes doivent avoir accès à l’information, à des outils de prévention, au dépistage, au traitement mais elles doivent également être partie prenante des orientations et des décisions prises. Il faut mettre à l’agenda national et international les besoins des femmes quel que soit leur statut ! Il y a urgence.
Contacts presse :
Carine Favier, présidente # 06 88 52 09 10
Marie-Pierre Martinet, secrétaire générale # 01 48 07 81 00 # 06 70 19 83 48

1er décembre: « Goûtons à la sérosolidarité ! Femmes et VIH : toutes concernées toutes solidaires »

« Goûtons à la sérosolidarité ! Femmes et VIH : toutes concernées toutes solidaires »
atelier en non-mixité ouvert à toutes (cisgenres et transgenres, hétérosexuelles, bisexuelles, lesbiennes…)

Samedi 1er décembre – Accueil à partir de 14h15
au Planning Familial 16 avenue Kennedy 59000 LILLE
Métro mairie de Lille

Dévoiler notre séropositivité devrait être un acte banal et socialement accepté, pourtant, 30 ans après le début de l’épidémie les personnes séropositives risquent encore trop souvent « gros ». Dans ces conditions, comment dire et vivre sa séropositivité ?
A l’occasion du 1er décembre 2012, journée mondiale de lutte contre le Sida, le Planning Familial, le centre LGBTQIF J’en Suis J’y Reste, Mémoires en chantier et AIDES, ont le plaisir de convier les femmes séropositives et sérosolidaires à un après-midi d’échanges afin de bousculer nos représentations.

Au Programme :
· Présentation des représentations de femmes séropositives réalisées par elles-mêmes (Mémoires en chantier)
· Projection de la vidéo « La Piscine » réalisée par AIDES présentée par une des participantes
· Témoignages de soignantes sur leurs parcours personnels et professionnels par rapport à l’épidémie
· Un temps de bien être autour d’un massage des mains suivi d’un atelier de « body-painting »  (peinture corporelle)
· Et enfin, échange convivial autour d’un goûter !

Contact :
Lucie Vidal – Le Planning Familial Métropole Lilloise
03.20.57.74.80
mfpflvidal@hotmail.fr

Femmes & VIH : Enjeux de préventions : toujours concernées ?

Le prochain colloque organisé par le Collectif interassociatif Femmes & VIH* se tiendra les 7 et 8 décembre 2012, au siège de Médecins du Monde, 62 rue Marcadet, Paris 18ème.

Les thèmes de ce nouveau Colloque ont été définis à partir des retours des femmes concernées par le VIH qui ont assisté au colloque de 2011, VIH : Femmes, corps et identités. Du vécu au revendications, mais aussi de l’actualité.


En effet, beaucoup d’informations arrivent de partout : gestion du risque, prise en compte de la prévention, mésusages et dommages liés à la consommation de produits licites et illicites, pénalisation, etc. Ces informations sont rarement abordées de manière genrée ou le sont selon les seuls repères des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes. Alors, en tant que femmes séropositives, quelles questions ces informations, ces positions mais aussi ces pratiques leurs renvoient-elles ?

Les principes de l’Interassociatif Femmes & VIH

Comme dans chacun de ses colloques, le Collectif gardera ce qui fait le fondement de ses engagements : donner la parole aux femmes concernées par le VIH ; construire le Colloque à partir de leur expertise de la maladie ; permettre à travers les ateliers, d’établir leurs recommandations et revendications que le Collectif portera ensuite dans son travail de plaidoyer.

PROGRAMME

Vendredi 7 décembre 2012

Accueil à partir de 11h – Collation à partir de 12h

14h-14h45 Plénière d’ouverture

Rétrospective et prospective à travers la parole des femmes concernées par le VIH Christine Aubère, Catherine Kapusta-Palmer et Sarah Maire – Membres du collectif interassociatif

InvitéEs : Najat Vallaud-Belkacem – Ministre des Droits des Femmes – A confirmer Thierry Brigaud – Président de Médecins du Monde

14h45-16h30 Table ronde : Les nouvelles stratégies de préventions

Avec la participation de : Mamadou Dieng – GIP Esther ; Dr Yves Welker – Centre hospitalier de Poissy, St Germain-en-Laye, Fondateur de l’AVH78 ; Rosine Réat – Psychologue, CAARUD Sida-Paroles ; Dr Nadine Atoui – Praticien hospitalier, SMIT CHU de Montpellier

Cette table ronde laissera une large part aux débats avec la salle. Les intervenantEs seront sollicitéEs pour partager leur expérience sur les thématiques suivantes :

• Enjeux, contradictions, difficultés. PreP (Prophylaxie pré-exposition), TasP (Traitement comme prévention), circoncision, microbicide, où en est-on ? • Les conséquences dans la vie au quotidien : quels impacts sur les comportements ? • Quelles conséquences sur la procréation ? • Quid de la Réduction des risques des femmes vivant avec le VIH ?

16h30-17h Pause

17h-19h Ateliers de travail et d’élaboration des revendications

Les ateliers seront doublés (une fois le vendredi après-midi, une fois le samedi matin) afin de permettre aux participantEs d’assister à deux thèmes différents. Comme en 2012, des ateliers seront réservés aux femmes vivant avec le VIH et des ateliers ouverts à toutEs.

  • 1 Le traitement comme prévention (TasP, Microbides etc) : qu’est-ce qu’on en fait ? Atelier ouvert
  • 2 Pénalisation, criminalisation. Atelier ouvert
  • 3 Santé sexuelle et addictions, usages et consommations. Atelier réservé aux femmes concernées
  • 4 S’occuper de sa santé : suivi gynécologique, qualité de vie… Atelier réservé aux femmes concernées
  • 5 Anciennes et nouvelles contaminées : un combat à partager. Atelier réservé aux femmes concernées
  • 6 Quelles préventions pour les femmes co-infectées. Atelier ouvert

Samedi 8 décembre 2012

9h30-11h Ateliers de travail et d’élaboration des revendications

1 Le traitement comme prévention (Tasp, Microbides etc) : qu’est-ce qu’on en fait ? Atelier ouvert 2 Pénalisation, criminalisation. Atelier ouvert 3 Santé sexuelle et addictions, usages et consommations. Atelier réservé aux femmes concernées 4 S’occuper de sa santé : suivi gynécologique, qualité de vie… Atelier réservé aux femmes concernées 5 Anciennes et nouvelles contaminées : un combat à partager. Atelier réservé aux femmes concernées 6 Quelles préventions pour les femmes co-infectées. Atelier ouvert

11h-13h Carte blanche aux femmes concernées Soyez force de proposition pour organiser un atelier, un débat, une exposition, une activité ou toute autre initiative.

13h-14h Repas sur place

14h-16h Table ronde : Comment aborder la sexualité et la prévention avec ses adolescents

Avec la participation de : Dr Marie-Laure Brival – Gynécologue, Maternité des Lilas, 93 Les Lilas ; Dr Sophie Matheron – Hôtel Dieu, Paris ; Pr Jean-Paul Viard – Médecin, Hotel-Dieu, Paris ; Sonia Ould Ami – Psychologue, Dessine moi un mouton ; Thérèse Groheux – Infirmière, Dessine moi un mouton

Les intervenantEs seront sollicitéEs pour partager leur expérience sur les thématiques suivantes :

• Quel rapport avec les adolescentEs qui ont un ou des parents séropositifVEs ? • Comment appréhender la sexualité et la prévention avec ses adolescentEs ? • Comment les soignanEts gèrent les questions de sexualité et de la prévention à l’adolescence ? • Quid de l’expérience des mères séropositives avec leurs adolescentEs ?

Pause 16h-16h30

16h30-17h30 Plénière de clôture Partage des recommandations et revendications issues des ateliers par les rapportrices de chaque groupe de travail

Comme chaque année, les femmes séropositives pourront être prises en charge par le Collectif interassociatif Femmes & VIH sous certaines conditions (transport, hébergements, repas).

Réservez dès à présent cette date et informez votre entourage de la tenue de ce nouvel évènement.

Vous pouvez télécharger le bulletin d’inscription au colloque et les conditions de prises en charge des femmes séropositives sur cette page web.

Le colloque bénéficie du soutien financier de la Direction Générale de Santé et de Sidaction.

* Le Collectif interassociatif Femmes & VIH est composé des associations Act Up-Paris, Médecins du Monde, Le Planning Familial et Sida Info Service ; en partenariat avec Actifs Santé, Action Traitements, l’AVH78, Aides, Dessine moi un mouton, Frisse, Ikambéré, Marie Madeleine, Sol En Si www.femmesetvih.org