PMA pour tou.te.s

En 2012 déjà, le Planning Familial à l’occasion de son 28ème congrès à Marseille, adoptait une motion intitulée « Egalité des droits pour toutes et tous ». Ce texte rappelait notamment le soutien du Planning à « l’ouverture des droits au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels-les mariés, pacsés ou en concubinage, ainsi qu’à la PMA pour les lesbiennes. »

En 2014, le Planning Familial signait le Manifeste des « 343 Fraudeuses » (extrait en italique ci-dessous).

Le Planning Familial s’est toujours battu et continue à se battre au quotidien pour que les femmes aient le droit de choisir d’avoir ou non des enfants et de vivre une sexualité épanouie, dissociée de la question de la reproduction. Il se battra avec la même conviction pour que toutes celles qui souhaitent avoir des enfants puissent le faire, avec qui elles le désirent et au gré de leur propre agenda, sans aucune entrave extérieure.

Ainsi, en tant que mouvement féministe d’éducation populaire, à l’écoute de la parole qui émerge des situations concrètes vécues par les femmes, le Planning réclame encore et toujours l’accès à la PMA pour toutes.

Dans ce contexte, et alors que les consultations se multiplient dans le cadre de la révision des lois de bioéthique, le Planning Familial a décidé de fonder avec d’autres associations concernées, un collectif régional en vue de militer activement en faveur de la PMA.

« Chaque année, des milliers de femmes ont recours à une PMA à l’étranger dans le but de fonder une famille.

D’autres le font dans des conditions dangereuses pour leur santé en raison de l’exclusion à laquelle elles sont condamnées alors que cette même intervention est autorisée en France pour les couples hétérosexuels.

Je déclare que je suis l’une d’elles. Je déclare avoir eu recours à une insémination avec donneur afin de fonder une famille.

Nous réclamons l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, sans discrimination. Nous réclamons que la loi ouvrant l’adoption aux couples de même sexe soit appliquée partout en France.

Nous réclamons l’égalité entre couples homosexuels et hétérosexuels pour l’établissement de la filiation de leurs enfants.

Nous réclamons que tous les enfants de France puissent bénéficier des mêmes droits et que cessent immédiatement les discriminations dont sont victimes les enfants élevés dans les familles homoparentales.»

Planning familial Nord pas de calais