Sexualité et Handicap

Si la vie affective et intime des personnes handicapées a longtemps été passée sous silence en France, elle est aujourd’hui au cœur d’un débat de société initié par la légalisation des assistants sexuels dans certains pays européens. Elle soulève des problématiques importantes, notamment en termes de fécondité, de parentalité, de crainte de comportements déviants, d’abus de faiblesse et d’accessibilité.

Que l’on soit porteur d’un handicap ou non, la puberté, ce passage de l’enfance à l’âge adulte n’est pas toujours facile à vivre. Les relations amoureuses, les modifications corporelles inhérentes à la puberté sont souvent peu ou pas expliquées. De plus, la sexualité des personnes en situation de handicap est souvent niée par l’entourage : infantilisation liée à la situation de dépendance ou crainte de l’expression d’une sexualité « déviante ». La complexité de l’accompagnement d’un enfant vers l’autonomie, présente pour tout parent, est accentuée par la situation de handicap

A l’initiative d’actions de prévention contre les infections sexuellement transmissibles (IST) dans les établissements médicaux spécialisés, le Planning Familial a décidé d’intervenir de façon plus complète dans les institutions dédiées au handicap, en abordant de façon globale la notion de sexualité.

Depuis plusieurs années, les partenariats avec ces structures spécialisées ne cessent d’augmenter. En résulte le nombre croissant d’animations dans les Instituts Médicaux Educatifs (3 à 20 ans) et Instituts Médicaux Professionnels (12 à 20 ans) qui accueillent des jeunes dont la déficience peut être « légère », « moyenne » ou « lourde ».   Au travers d’un comité de pilotage, réunissant les équipes éducatives, médicaux-sociales et les conseillères du Planning, les thèmes et orientations des séances sont construites et validées ensemble.  Ces établissements sont, effectivement en demande de ce type d’intervention, notamment auprès des publics adolescents. Les interventions sont  co-animées et évaluées par les éducateurs-trices à partir des outils employés, adaptés ou réadaptés selon le niveau de connaissance des jeunes.

Les animations du Planning Familial permettent  d’instaurer des échanges et facilitent  l’accès à l’information. Connaître son corps, l’hygiène, expliquer la raison des règles, l’importance de l’intimité, la possibilité de dire NON et exprimer son désaccord, prévenir des risques de grossesse et d’IST sont quelques-uns des thèmes abordés lors des séances en concertation avec l’équipe éducative.

Dans les foyers d’accueil de jeunes, des groupes de paroles permettent d’aborder les sexualités, la contraception et la prévention des grossesses non désirées et des IST. Ce type d’outil d’animation permet une démarche de santé globale, en travaillant notamment, la relation à l’autre, les représentations et la relation à soi

Planning familial Nord pas de calais