Education à la sexualité en milieu scolaire

img_7710L’éducation à la sexualité en milieu scolaire est une obligation légale depuis la loi Aubry du 4 juillet 2001, selon laquelle  «une information et une éducation à la sexualité sont dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d’au moins trois séances annuelles et par groupes d’âge homogène » (article L312-16 du code de l’éducation). Or faute d’avoir prévu dans la circulaire d’application des moyens pour la faire appliquer, l’éducation à la sexualité est dispensée de manière inégale et non satisfaisante sur l’ensemble du territoire.

Ces séances d’éducation à la vie sexuelle et affective en collège sont financées par le Conseil Général en co-financement avec la Direction Départemental de la Cohésion Sociale. Les conseillères y interviennent conformément à la circulaire d’application de l’Education Nationale de 2003 généralement en co-animation avec l’infirmière scolaire ou l’assistante sociale de l’établissement.

En classe de 4ème les séances sont non mixtes. Dans les collèges, un travail de préparation se fait en amont avec les équipes éducatives et/ou médico-sociales. Les jeunes sont donc prévenus, préparent par écrit des questions anonymes qui sont travaillées en groupe lors des séances d’animation.

En classe de 3ème afin d’impulser un dialogue entre filles et garçons les séances ont lieu, le plus souvent, en mixité. Le contenu de ces séances a été travaillé pour, dans un 1er temps, faire le point sur les connaissances (biologiques – physiologiques) rappeler les risques liés à la sexualité, et travailler sur les rapports entre filles et garçons, la prévention du sexisme, l’homosexualité et l’influence de la pornographie. Ces séances en mixité sont organisées autour de supports favorisant les échanges.

Aborder les sujets liés à la sexualité sans moraliser et permettre aux jeunes de s’exprimer et d’échanger est le leitmotiv de ces interventions.

Le Planning intervient également en Lycée professionnel. L’objectif de ces séances est, au-delà des messages de prévention des risques liés à la sexualité d’aborder des thèmes plus larges comme les relations filles/garçons, l’égalité femmes/hommes et d’inciter aux échanges entre filles et garçons à travers des supports ludiques (jeu de l’étoile, câlin-malin).

Le Planning Familial n’est pas en mesure de mener des animations à la vie affective et sexuelle dans les lycées généraux, faute de financement, ce qui est regrettable dans la mesure où chaque année nous sommes sollicitées par de nombreux lycées d’enseignement général.

Persuadées que ces actions sont essentielles, nous poursuivons nos démarches auprès de nos partenaires pour dégager les moyens de faire appliquer la loi de 2001 sur l’éducation à la vie affective et sexuelle dans TOUS les établissements scolaires. Actuellement le Conseil Général du Nord affiche clairement la volonté de couvrir les collèges de l’ensemble de son territoire, en ce qui concerne les classes de 4ème et 3ème. Des demandes d’intervention existent, nous espérons que le Conseil Régional du Nord Pas de Calais en prendra compte  en 2012.

Si vous souhaitez que le Planning Familial intervienne dans votre établissement n’hésitez pas à nous contacter !

Planning familial Nord pas de calais