Construire l’accès à la contraception en réseau

Dans le cadre de la campagne nationale « Choisir sa contraception », initiée en 2008, le Planning Familial de Lille a organisé un 1er colloque régional, lequel s’est décliné sur Maubeuge en 2009 et Calais en 2010, suite à la volonté du comité de pilotage d’en organiser d’autres au plus près des territoires.

Ces colloques ont permis de réaliser un état  des lieux de l’accès à la contraception et à l’IVG localement et de faire émerger des problématiques liées aux spécificités des territoires (manque de lieux d’accès à la contraception et d’information du public, notamment en milieu rural, freins à la distribution de la contraception d’urgence, manque d’informations et de formation des médecins sur la contraception et l’IVG …)
Malgré la parution du rapport de l’IGAS en février 2010 sur la contraception et l’IVG concernant l’évaluation de la loi de 2001 et l’instruction de la DGS du 21 octobre 2010 relative à l’amélioration de la prévention des grossesses non désirées, l’accès à la contraception n’est pas encore une priorité sur tous les territoires, en particulier sur les territoires ruraux et péri-urbains, notamment dans le Pas de Calais .

D’où l’importance de poursuivre et de renforcer le travail en réseau pour inscrire la contraception tant en terme de droits qu’en terme de question de santé publique, à intégrer à part entière dans une politique de territoire, afin de multiplier les lieux d’information et de rendre la contraception accessible au plus grand nombre tel que le prévoit la loi.

Le travail en réseau engagé à l’occasion des colloques se poursuit aujourd’hui sur le territoire du Littoral Audomarois, à raison de rencontres régulières des membres du comité de pilotage qui ont souhaité poursuivre le travail engagé. Il s’est donné comme objectif de travailler à un meilleur accès à la contraception, en s’appuyant sur les ressources du terrtoire (réseau périnatalité, CPEF, centres de santé, PMI., ordre régional des pharmaciens..).
Il est important de développer ce travail en réseau sur d’autres territoires, et plus particulièrement sur le Hainaut et sur l’Artois, en s’appuyant entre autres sur le Réseaux de santé périnatal du hainaut, volontaire dans cette démarche.. Ce travail doit permettre la mobilisation de nouveaux partenaires, une meilleure information de tous sur ce sujet et l’expérimentation de modes d’accès à la contraception innovants, prenant en compte les problèmes de mobilité, en lien avec les conseils généraux.

Planning familial Nord pas de calais