La contraception en France : nouveau contexte, nouvelles pratiques ?

Population et sociétés N°492, septembre 2012, publication de l’Institut national d’études démographiques

Le paysage contraceptif a connu des évolutions notables en France au cours de la dernière décennie. La loi Aubry du 4 juillet 2001 a facilité l’accès à la contraception et à l’avortement chez les mineures en leur permettant de recourir au médecin de leur choix sans autorisation parentale ; elle a aussi légalisé la stérilisation à visée contraceptive.

Au début des années 2000 les femmes se sont également vu proposer de nouvelles méthodes hormonales de contraception comme l’implant, le patch et l’anneau vaginal, et elles peuvent depuis accéder à la contraception d’urgence sans ordonnance, et gratuitement pour les mineures.

L’enquête Fecond réalisée en 2010 par l’Inserm et l’Ined permet d’examiner les dernières tendances en matière de contraception, les méthodes utilisées selon l’âge des femmes et leur milieu social, et les pratiques des professionnels de santé.

http://www.ined.fr/fichier/t_publication/1606/publi_pdf1_492.pdf