Le 7 mai, nous ne laisserons pas le Front National accéder au pouvoir !

 

NO-PASARAN

Le 7 mai, nous ne laisserons pas le Front National accéder au pouvoir, instaurer des politiques inégalitaires, sexistes, homophobes, racistes, et bafouer les valeurs que nous défendons : féminisme, égalité, démocratie, liberté d’expression, droit de choisir et de disposer de son corps.

Mais à travers notre vote nous ne donnerons pas un blanc-seing à Emmanuel Macron car le projet de société ultralibéral qu’il propose aujourd’hui n’est pas une réponse à la réduction des inégalités.
Nous nous battrons pour un projet de société égalitaire où tout le monde a sa place, car nous voulons l’accès aux droits fondamentaux pour toutes les personnes, et notamment une éducation de qualité, dont l’éducation à la sexualité fait partie intégrante, le droit à la contraception et à l’avortement, une politique de santé basée sur la solidarité nationale, la justice sociale, le partage des ressources et des richesses, et une politique migratoire digne de nos valeurs au sein d’une Europe plus solidaire.

C’est pourquoi nous exigeons d’Emmanuel Macron qu’au-delà de sa promesse de « faire de l’égalité femmes hommes [la] grande cause nationale de son quinquennat », il s’engage clairement à la rendre effective à tous les niveaux, à lutter contre la précarisation du travail des femmes, à renforcer les services publics et donner tous les moyens nécessaires pour lutter contre les inégalités territoriales, sociales et économiques d’accès à la santé et à l’éducation. Nous l’appelons à rendre enfin obligatoire l’éducation à la sexualité et la lutte contre les discriminations et violences liées au genre ou à l’orientation sexuelle, à inscrire l’avortement comme droit fondamental et imprescriptible, et à enfin permettre l’accès à la PMA pour toutes les femmes et promouvoir l’égalité entre toutes les familles.
Ce sont les conditions nécessaires pour que nous soyons toutes et tous#LibresDeNosChoix

Election présidentielle & Elections législatives : Lettre ouverte aux électrices et électeurs

Vous faites peut-être partie des 500 000 personnes que nous rencontrons chaque année dans les villes, campagnes, quartiers, en métropole ou en outre–mer ?

Vous êtes peut-être la jeune fille de 17 ans qui vient chercher une contraception d’urgence (pilule du lendemain), après avoir été rejetée de 3 pharmacies avant d’en obtenir une… ou encore à qui 5 médecins n’ont pas voulu poser un stérilet parce qu’elle n’avait «pas encore» eu d’enfant… ou peut-être cette femme étrangère qui a dû avancer la somme en liquide pour son IVG parce que l’Aide Médicale d’Etat lui a été refusée… ou cette femme qui ne sait pas où aller : « Il m’a tiré les cheveux et j’ai reçu quelquefois des claques et là je suis enceinte je ne sais pas quoi faire ? » ou ce jeune homme qui s’est vu refuser un dépistage parce que mineur ?… La liste est longue…

Aujourd’hui c’est à nous de faire entendre votre parole, avec vous !

  1. La défense des droits des femmes à disposer de leur corps : contraception et avortement sont des droits fondamentaux imprescriptibles. Chaque femme doit avoir accès à l’avortement et à la contraception dans de bonnes conditions, partout, en France.
  1. L’accès aux droits fondamentaux ne peut se faire sans une éducation à la sexualité dès le plus jeune âge, objective et partout.
  1. Le soutien aux actions de prévention des violences et à la lutte contre le sexisme pour une égalité réelle.
  1. Un accès à la santé pour toutes et tous sans discriminations, à travers un service public de santé de proximité, doté de moyens suffisants.
  1. Un projet de société égalitaire où tout le monde a sa place avec deux axes forts : La reconnaissance de la place des jeunes et la reconnaissance pleine et entière de l’égalité des droits de toutes les formes de familles.
  1. Une parole forte et des actes posés de la France à l’international

Retrouvez l’intégralité et le détail de nos revendications sur notre site #Libresdenoschoix» ou sur la 2017_03_lettre_ouverte_elections_presidentielles