Elections Européennes : quelles revendications portons nous?

Justice, égalité et solidarité. Pour les femmes, les hommes, les jeunes, tous les citoyens et toutes les citoyennes européen-ne-s, sans aucune distinction. Deux mois avant les élections européennes, ces mots prennent une résonance et une symbolique toute particulières. Ces valeurs qui sous tendent l’Union Européenne devraient en effet être au cœur du mandat du prochain Parlement Européen, qui sera élu le 25 mai.

A l’heure ou l’extrème-droite fait les grands titres des journaux français et des sondages d’opinion en Europe, la tâche s’annonce ardue. L’Espagne régulièrement citée pour sa politique en matière de droits des femmes, a affiché sa volonté de restreindre le droit à l’avortement; tandis qu’au parlement européen, un rapport non- contraignant en faveur des droits sexuels et de l’égalité de genre a été rejeté (Rapport Estrela). Ces revers nous rappellent combien les acquis en matière de droits des femmes sont fragiles tout en soulignant les limites actuelles de notre « Union » européenne, impuissante face aux politiques réactionnaires de certains de ses gouvernements nationaux.

Ils nous renvoient aussi à nos responsabilités en tant qu’électeurs, électrices et élu-e-s. est ce là l’Europe que nous voulons? une utopie balayée par les réalités économiques et politiques? Un fer de lance pour les opposants au progrès social, qui avancent masqués, loin des agitations nationales? NON.

Nous voulons l’Union Européenne qui soutient l’égalité salariale, les congés maternité, ou la lutte contre l’homophobie. Bref l’UE dans ce qu’elle a de meilleur : son potentiel fédérateur, sa capacité à créer un projet de société et un avenir communs, ses promesses démocratiques. Avec une idée en tête : tirer vers le haut les droits des citoyen-ne-s et les protéger contre toute remise en cause, quels que soient les pays et les majorités en place.

Cette année d’élections est l’occasion de faire de cette Europe une réalité, à condition que les futur-e-s élu-e-s donnent à l’UE les moyens de son ambition. Ils et elles devront prendre des positions fermes et assumées en faveur des droits sexuels et de l’égalité de genre. L’accès à l’éducation à la sexualité, à la contraception et à l’avortement, la lutte contre l’homophobie et les violences liées au genre doivent être des enjeux forts des 5 prochaines années. L’inaction, les tentations conservatrices et le repli sur soi ne sont plus des options. Les citoyen-ne-s de l’UE méritent mieux que cela : du courage politique!

l’ensemble du document : Revendications Elections Européennes