Ne diabolisons pas la pilule…

Le ministère des affaires sociales et de la santé a annoncé que les pilules de troisième et quatrième générations ne seront plus remboursées à partir du 31 mars.

Cette décision intervient après que l’ANSM a lancé une mise en garde auprès des professionnels de santé pour qu’ils « révisent à la baisse leurs prescriptions » de ces pilules.

Le Planning Familial appelle dans ces circonstances à ne pas diaboliser la pilule, et éviter à tout prix d’induire une inquiétude chez les femmes envers les pilules de deuxième génération.
Il est a noter également que les recommandations de la Haute Autorité de Santé précisent déjà que les pilules de troisième génération ne sont jamais à prescrire en première intention.

Le Planning Familial souligne également l’incohérence suivante : si les pilules des dernières générations sont dangereuses, qu’elles soient retirées du marché, sinon, pourquoi faire une hiérarchie entre les moyens de contraception. Enfin, si ces pilules n’ont pas de service médical rendu, pourquoi ont-elles une autorisation de mise sur le marché?

Enfin, Le Planning Familial rappelle avoir toujours dit que les pilules des troisième et quatrième générations n’apportaient pas grand-chose de plus que celles de la deuxième génération, sauf dans certaines situations.

Des nouvelles du planning….

Le 28ième congrès du Planning s’est tenu à Marseille du 19 au 21 octobre 2012, voilà les textes qui ont été adoptés lors de ce congrès.

Bonne lecture

 Synthèse des documents adoptés

Et comme la position du planning sur la prostitution est à nouveau revenue en débat (sans pour autant être modifiée), revoilà une synthèse de cette position…

Position du Planning sur la question de la prostitution