1/12 -Journée internationale de lutte contre le Sida

Zéro pointé quant à la prise en compte des besoins spécifiques des femmes dans la lutte contre la pandémie !

La déclaration de clôture de « AIDS 2012 » en juillet à Washington DC n’a pas fait la part belle aux enjeux de prévention ou de prise en charge concernant les femmes. Seul l’accès généralisé à la prévention mère enfant est cité les concernant. Cela confirme que les femmes restent vues sous le prisme de leur fonction de mère, constituant un véritable scandale dans un contexte de féminisation de l’épidémie.
Le rapport d’ONU SIDA 2012 fait état d’une baisse de 20% de nouvelles contaminations depuis 2001, mais les taux d’infection chez les jeunes femmes de 15 à 24 ans sont deux fois plus élevés que chez les hommes d’une même classe d’âge et 63% des jeunes vivant avec le VIH sont des jeunes femmes. Le VIH est la principale cause de décès des femmes en âge de procréer ! Alors que l’épidémie de Sida se nourrit des inégalités femmes/hommes et des violences à l’encontre des femmes, aucune mobilisation pour faire avancer leurs droits tant politiques, économiques que sociaux ou pour faire reculer les violences n’est inscrite à l’agenda des organisations internationales ou dans les politiques publiques de lutte contre le Sida au niveau national comme international.
Pourtant, depuis 20 ans, l’expérience de la lutte contre le Sida a montré le lien fort entre statut social et exposition au risque. La lutte contre la pénalisation de l’homosexualité, la répression de la prostitution ou de l’usage de drogue, font partie des combats connus comme indispensables à la lutte contre les contaminations et pour améliorer la prise en charge.
Deux poids deux mesures donc qui signifient que l’amélioration du statut social des femmes et le combat pour l’égalité ne sont pas à l’ordre du jour ! Deux poids deux mesures également sur l’investissement de la recherche et des politiques publiques !
Quelles alternatives sont offertes aux femmes concernant les outils de prévention ? Selon les résultats de l’essai Caprisa, l’utilisation d’un gel microbicide permettrait la diminution de la transmission de 39 à 50% selon l’observance. Pourquoi aucune réflexion n’est-elle donc engagée sur l’utilisation de cet outil de prévention notamment dans des situations d’exposition particulièrement forte pour les femmes, comme c’est le cas pour d’autres outils de prévention ? Est-ce que les femmes, si les résultats intéressants se confirment, pourront voir un accès rapide et facilité à l’anneau vaginal + antiviral ?
Quels liens sont-ils faits entre contraception et VIH pour les femmes en général et les femmes séropositives en particulier ? Certains essais font état d’un risque d’augmentation de la contamination au VIH pour les femmes et de l’augmentation de la transmission pour les femmes séropositives sous contraceptif injectable amenant l’OMS à proposer à ces femmes d’utiliser, en plus de cette contraception, un préservatif. Outre que cette recommandation a de fortes chances de rester lettre morte, aucune mobilisation n’est lancée pour que soient menées très vite des études complémentaires validant ou invalidant cette hypothèse forte. En attendant, les femmes doivent être informées et avoir accès à d’autres méthodes de contraception pour un réel choix.

Prise en charge, le compte n’y est toujours pas !
Dans la plupart des essais cliniques, la sous-représentation des femmes ne permet pas de disposer de données suffisantes sur l’existence d’effets indésirables spécifiques aux femmes. Le Planning Familial fait sien le plaidoyer d’Act-Up auprès de Marisol Touraine, pour que « la parité dans les essais soit soumise à autorisation de l’ANSM » (Agence Nationale de Sécurité Médicale).
Non seulement les femmes doivent avoir accès à l’information, à des outils de prévention, au dépistage, au traitement mais elles doivent également être partie prenante des orientations et des décisions prises. Il faut mettre à l’agenda national et international les besoins des femmes quel que soit leur statut ! Il y a urgence.
Contacts presse :
Carine Favier, présidente # 06 88 52 09 10
Marie-Pierre Martinet, secrétaire générale # 01 48 07 81 00 # 06 70 19 83 48

Soirée Solidaire au Prato : 30 novembre 2012

Le PLANNING FAMILIAL membre du collectif régional de lutte contre le Sida a le plaisir de vous convier à une soirée solidaire le vendredi 30 novembre

Depuis 2004, le Collectif Régional de Prévention Sida rassemble dix-sept structures et partenaires régionaux autour du VIH/Sida, des infections Sexuellement Transmissibles (IST) et Hépatites.
La prévention et la réduction des risques du VIH/Sida et autres infections sexuellement transmissibles reste une priorité lors de nos interventions sur le terrain. Information, sensibilisation, solidarité, incitation au dépistage… sont autant d’actions menées tout au long de l’année par le Collectif et ses membres.

A la veille de la journée mondiale de lutte contre le sida, le Collectif et ses membres souhaitent manifester leur  attachement et s’investir pour cette journée internationale.

Le 1er décembre : journée internationale de lutte contre le sida
Le concept d’une Journée mondiale sida est né en 1988, sur une initiative de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), lors du Sommet mondial des Ministres de la santé sur les programmes de prévention du sida. Depuis chaque année, les institutions des Nations Unies, les gouvernements et tous les secteurs de la société civile dans le monde entier se rassemblent pour faire campagne autour de thèmes particuliers liés au sida.

18h15 : Marchons ensemble pour une lutte commune – métro porte de Douai
Rassemblement au caractère symbolique, cette marche permet de témoigner son soutien aux personnes touchées par le virus ou non, de faire connaitre son opinion autour de la réalité qu’est le VIH/Sida.
La marche solidaire avec son côté festif, en regroupant un nombre de personnes dans les rues le Lille, rend visible des messages de prévention, de solidarité, de soutien…

Ouverte à tous, chacun peut nous y rejoindre. Etre acteur dans la lutte contre le sida fait parti du quotidien.

Le 30 novembre 2012, rejoignez-nous à 18h15 métro Porte d’Arras à Lille pour une arrivée au Prato où est organisée une soirée solidaire. Membres du Collectif Régional de Prévention Sida, Sœurs de la Perpétuelles Indulgence, stand de prévention, spectacle de clowns (programmé par le Prato), banquet solidaire seront organisés et mis en place pour cette occasion.

20h00 au Prato – Soirée solidaire

« Et ta Sœur…! » proposé par les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence du Couvent du Nord
Film documentaire
Réalisé par Nicolas Barachin et Sylvie Leroy
« Pour célébrer les 30 ans de l’ordre de la perpétuelle indulgence en 2009 les Sœurs du Couvent de Paname et leurs amies ont été suivies dans leurs actions, durant plus d’une année, par une équipe de tournage.
« Et ta Sœur…! » Réalisé par Nicolas Barachin et Sylvie Leroy, est le premier documentaire, passionnant et émouvant, sur les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence et plus précisément sur le Couvent de Paname. Pendant 60 minutes, on suit les Sœurs dans leurs actions dans les rues de la capitale, dans les festivals. « Et ta Sœur… ! » montre également des archives rares sur les origines du mouvement des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, à la fin des années 70 à San Francisco.  »

OKIDOK – Slip Inside (places limitées)
Spectacle clownesque et acrobatique
De et avec : Benoît Devos et Xavier Bouvier / Création-Lumières: Laurent Kaye
Billy et Piotre ont des corps de rêves, des corps de stars. Musclés, élégants, habiles, facétieux et bien conscients de toutes leurs incroyables qualités, ils se lancent dans une grande démonstration de leurs talents. Et Dieu sait si leur palette est large…
La compagnie OKIDOK s’est distinguée avec sa première création « HA HA HA », spectacle joué à travers le monde et encore en tournée actuellement.
Tarifs Prato pour le spectacle + participation solidaire à la cause et au repas, sur réservation
Création 2009. Coproduit par la Maison de la Culture de Tournai, dans le cadre du PLÔT Lille-Tournai, réalisé avec l’aide du ministère de la communauté française de Belgique et le soutien du centre culturel d’Ottignies, du foyer socio-culturel d’Antoing, de Latitude 50 à Marchin, du festival des Arts Forains à Namur. 

Le Banquet de la Saint-Sida
Comme depuis plusieurs années, rendez-vous est pris au Prato avec le Collectif Régional de Prévention Sida Nord/Pas-de-Calais en présence des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, autour d’expositions, d’échanges et d’un banquet solidaire. A partir de 19h autour d’un verre solidaire, puis après le spectacle (réservation obligatoire) vers 21H un banquet et une soirée dansante ouvert à toutes et à tous.

Contact:
Lucie – 0320577480
mfpflvidal@hotmail.fr

1er décembre: « Goûtons à la sérosolidarité ! Femmes et VIH : toutes concernées toutes solidaires »

« Goûtons à la sérosolidarité ! Femmes et VIH : toutes concernées toutes solidaires »
atelier en non-mixité ouvert à toutes (cisgenres et transgenres, hétérosexuelles, bisexuelles, lesbiennes…)

Samedi 1er décembre – Accueil à partir de 14h15
au Planning Familial 16 avenue Kennedy 59000 LILLE
Métro mairie de Lille

Dévoiler notre séropositivité devrait être un acte banal et socialement accepté, pourtant, 30 ans après le début de l’épidémie les personnes séropositives risquent encore trop souvent « gros ». Dans ces conditions, comment dire et vivre sa séropositivité ?
A l’occasion du 1er décembre 2012, journée mondiale de lutte contre le Sida, le Planning Familial, le centre LGBTQIF J’en Suis J’y Reste, Mémoires en chantier et AIDES, ont le plaisir de convier les femmes séropositives et sérosolidaires à un après-midi d’échanges afin de bousculer nos représentations.

Au Programme :
· Présentation des représentations de femmes séropositives réalisées par elles-mêmes (Mémoires en chantier)
· Projection de la vidéo « La Piscine » réalisée par AIDES présentée par une des participantes
· Témoignages de soignantes sur leurs parcours personnels et professionnels par rapport à l’épidémie
· Un temps de bien être autour d’un massage des mains suivi d’un atelier de « body-painting »  (peinture corporelle)
· Et enfin, échange convivial autour d’un goûter !

Contact :
Lucie Vidal – Le Planning Familial Métropole Lilloise
03.20.57.74.80
mfpflvidal@hotmail.fr

Quels défis pour les études de genre?

ELIGES (équipe lilloise genre et sociétés) a le plaisir de vous inviter à la prochaine séance de leur séminaire.
le Lundi 19 novembre 2012 de 14 heures à 16h30 , salle A4 122 (bätiment A, labo Psitec, UFR de Psycho, escalier bleu à partir du hall d’entrée principal, 4e étage/5 étages)
Nous recevrons Nicky Lefeuvre, professeure de sociologie à l’Université de Lausanne (Suisse) qui nous parlera de L’affaiblissement du modèle du « male breadwinner »: Quels défis pour les études de genre?
Cette présentation propose d’explorer deux questions.
D’une part, les éléments qui permettent de valider (ou pas) une reconfiguration des « régimes de genre » en Europe, caractérisé, notamment, par le passage d’un modèle du
« male breadwinner » à celui de nouveaux dispositifs d’action publique fondés sur la modèle normatif de « l’adult worker ». D’autre part, les implications de cette transition (normative et/ou réelle) pour la manière d’appréhender les rapports de genre et la division sexuelle du travail dans les recherches sociologiques.

http://recherche.parisdescartes.fr/mage/Presentation-du-MAGE/L-equipe-du-Mage/Nicky-Le-Feuvre

ATELIERS 24 et 25 novembre 2012: Exprimons-nous sur le VIH/Sida dans nos vies en découvrant notre clown

Depuis 2004, le Collectif Régional de Prévention Sida rassemble dix-sept structures dont le Planning Familial et partenaires régionaux autour du VIH/Sida, des infections Sexuellement Transmissibles (IST) et Hépatites.

La prévention et la réduction des risques du VIH/Sida et autres infections sexuellement transmissibles reste une priorité lors de nos interventions sur le terrain. Information, sensibilisation, solidarité, incitation au dépistage… sont autant d’actions menées tout au long de l’année par le Collectif et ses membres.

La prévention VIH/Sida alliée à l’éveil du clown.

Prévenir n’est-ce pas interpeller ? Susciter l’intérêt et l’attention d’autrui sur une thématique ? L’amener à la réflexion sur soi-même, son attitude et son comportement pour prendre soin de soi, éviter ou réduire les risques ?

Le Collectif Régional de Prévention Sida souhaite favoriser l’expression des personnes sur le sujet du VIH/Sida et a la volonté que des messages de prévention revêtent une forme novatrice et humaniste.  L’éveil au clown prend tout son sens dans la dynamique de ce projet.

Le clown peut tout transformer et il peut changer la vie, il apporte un regard sur celle-ci et propose de le partager. Devenir clown c’est être là, en contact avec sa vie intérieure dévoilée, heureux et profondément léger avec les pieds bien sur terre et prendre la vie pour un jeu. Recréer les possibles en s’amusant. Redécouvrir sa façon de rencontrer l’autre et d’appréhender le monde.

Exprimez-vous

Nous vous proposons de participer à un week-end d’atelier les 24 et 25 novembre 2012 à Lille qui a pour objectifs de faire découvrir l’art du clown, d’apporter du bien-être et de permettre aux personnes séropositives et sérosolidaires d’exprimer leurs vécus, leurs ressentis mais aussi leurs rêves, leurs désirs, leurs préoccupations… par rapport au VIH et à la vie, en vous rendant plus créatif, vous aider à voir la vie autrement, savourer plus intensément les petits bonheurs du quotidien. Afin que vous puissiez témoigner de votre vécu, de votre solidarité. Cet atelier se déroulera au théâtre Zem de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h.

Sandra Meunier * vous invite à vous dévoiler de manière différente, burlesque et authentique, à explorer une nouvelle liberté d’être et d’agir par ce jeu masqué. Sandra Meunier est art-thérapeute et clown. Son personnage clown-elfique Anabelle, intervient dans les milieux hospitaliers pour adultes d’Ile de France depuis 2002. Elle a fondé le mouvement
« clown sympathique-empathique ».

Bulletin d’inscription

NOM : ……………………………………………   Prénom :…………………………………………
Adresse :…………………………………………
Téléphone:………………………………………
Mail : ……………………………………………
Pour vous inscrire merci de retourner ce bulletin :
Par mail : Mme Valérie Merlen – Secrétaire de formation vmerlen@cirm-crips.org  03.20.15.49.30
Par courrier : CIRM-CRIPS Parc Eurasanté 235 avenue de la recherche CS50086 59373 Loos Cedex

Pour toutes informations complémentaires contactez Mme LAPIE Laëtitia au 03.20.15.49.33 ou par mail llapie@cirm-crips.org

Lille s’engage contre les violences

Mardi 20 novembre – en partenariat avec le Planning Familial Métropole Lilloise.

à 14h // Centre social Faubourg de Béthune // Débat sur les relations Filles/Garçons : COMPLET

Des collégiens des établissements « Guy Mollet », « Boris Vian », « Wazemmes » et des élèves du lycée « Baggio » participent à un débat sur les relations entre les filles et les garçons à l’adolescence, animé par Mme Amsellem Mainguy, sociologue à l’INJEP, Véronique Séhier du Planning Familial de Lille Métropole et Véronique Cochard du CORIF. Quelles images stéréotypées ont les filles des garçons et inversement ? Organisé en partenariat avec le Planning Familial de Lille Métropole et l’Institut National de la Jeunesse et de l’Education Populaire
à 19h // Gare Saint Sauveur // Conférence de Philippe LIOTARD « Les relations filles-garçons » :

On a souvent considéré la mixité comme un fait acquis, comme si le « vivre ensemble » allait de soi entre filles et garçons. Or les représentations et les stéréotypes à l’oeuvre dans la société sur les rôles masculins et féminins se vivent et se transmettent dès la petite enfance et à l’adolescence, en famille, dans les médias, à l’école et ailleurs.
Quelles conséquences peuvent-ils avoir sur la construction de l’identité de l’enfant ? Comment s’inscrivent t-ils dans les rapports sociaux de sexe ? Comment agir en prévention contre le sexisme et les violences liées au genre ?
Philippe Liotard est sociologue, Enseignant chercheur à l’université de Lyon 1, spécialiste des questions du corps, de la culture, de l’éducation et des rapports sociaux entre les sexes. Un événement organisé en partenariat avec le planning familial de la métropole lilloise et le Collectif Régional pour l’Information et la Formation des Femmes.

Du viol à la résilience

La Fédération des Mères pour la Paix organise dans le cadre de la semaine de solidarité et sur la Région Nord-Pas de Calais une série d’évènements autour
du thème, “Du viol à la résilience”.
 
Expositions :
Sur le thème de la “Survivance” , exposition de photos avec la participation de Denis Paillard,
Regard sur la Bosnie, 20 ans après les évènements.
Du 12 au 17 novembre 2012, Galerie Gilbert Sailly, Grange de la Ferme Dupire, 80 rue Yves Decugis 59650 Villeneuve d’Ascq (59650). Horaires 14h30 à 19h
Vernissage le lundi 12 novembre à 18h
Du 20 au 26 novembre 2012, Cinéma Le Mélies 59650 Villeneuve d’Ascq (Métro Triolo)
Conférence :
Le lundi 19 novembre à 18h30, Amphithéâtre Jacques Sys, Université d’Artois 9, rue du Temple à Arras  (62000)
“Viol et Résilience” en coopération avec la RIFEN (Rencontre Internationale des femmes noires)
On estime entre 20000 et 50000 femmes et un millier d’hommes violés en Bosnie, entre 1992 et 1995.

Etablissant un parallèle avec les situations vécues en Afrique, notre objectif est d’aller au-delà des bilans et de centrer notre démarche autour des actions entreprises pour se relever d’un tel traumatisme.Comment peut-on survivre après de telles épreuves ? Comment reconstruire une société sur des bases nouvelles et durables ? Quelles peuvent être les approches individuelles et collectives favorisant la résilience des femmes violées dans un contexte de conflit ?       Quelles sont les initiatives locales qui peuvent être retenues et mises en perspective ?  Quelles sont les avancées d’une justice internationale encore imparfaite mais qui a le mérite d’exister ?

Invités :

Véronique Nahoum, anthropologue
Sabina Subasic, cinéaste, juriste
Marie Mossi, Vice-présidente nationale de 2002 à 2006 de l’ASADHO ‘(association africaine de défense des droits humains)
Evelyne Josse, psychologue, consultante en psychologie humanitaire
Eliane Aissi, présidente de la RIFEN;
Modératrice :Florence Hartmann, journaliste, écrivaine, ex-porte-parole du TPIY.
Film – Débat
Le mardi 20 novembre à 20 h, au Cinéma “Le Méliès” à Villeneuve d’Ascq (Métro Triolo)
Présentation du Documentaire “Viol comme arme de guerre” de Sabina Subasic, suivi d’un débat avec la réalisatrice et Florence Hartmann.
Enfin, en coopération avec les associations ATNF, Envie, RIFEN et Tutti Frutti.
Le samedi 24 novembre à partir de 18h Salle Marianne, Rue de la Station (Annappes) à Villeneuve d’Ascq
Soirée conviviale autour d’un repas multiculturel avec animations. Entre autres, Concert du Groupe KOSIA BRADA ORKESTAR (Musique des Balkans).
Fédération Mères pour la Paix
Espace Milou Debisschop
BP 40728
59657 Villeneuve d’Ascq Cedex
Tel 06 09 06 61 84

Marche pour l’égalité des droits, à l’appel de la LGP Lille

Le Planning Familial répond à l’invitation de la LGPLille :

LA LGPLILLE ORGANISE UNE MARCHE POUR L’EGALITE DES DROITS 
SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012 A LILLE 
RDV A 14H00 PLACE DE LA REPUBLIQUE

L’EGALITE DES DROITS POUR TOUTES ET TOUS N’EST PAS NEGOCIABLE!

Le Planning Familial, lors de son 28ème Congrès les 19, 20 et 21 octobre a tenu à réaffirmer son engagement pour une égalité de droits pour toutes et tous, et déplore l’intrusion du religieux dans le débat et les amalgames scandaleux que certains n’hésitent pas à faire. Ci-dessous la motion adoptée.

Neuf ans après le Pacte Civil de Solidarité (PACS) adopté à l’arrachée après beaucoup de guerres d’experts, de mobilisations sociales et d’un marathon parlementaire très conflictuel, les couples homoxuels-les attendent avec impatience les mesures ouvrant droit au mariage et à la parentalité pour les couples du même sexe.

Car la question de la légitimité et de la capacité d’un couple homosexuel-le à être parent fait débat actuellement dans la société. Ceux et celles qui s’y opposent y voient une désagrégation de la famille et un risque pour l’équilibre psychologique des enfants. Pourtant la capacité à être parent ne dépend pas de l’orientation sexuelle et même si ces familles n’ont pas d’existence juridique, on estime le nombre d’enfants vivant dans des familles homoparentales à près de 300 000.

Le texte de loi doit être présenté fin octobre au Conseil des Ministres. Comme prévu, le projet de loi prévoit l’ouverture du  mariage pour les couples de même sexe, via l’article 143 du code civil, rédigé ainsi : « Le mariage est contracté par deux personnes de sexe différent ou de même sexe ». Cette ouverture permet d’instaurer aussi le droit à l’adoption pour les couples homosexuels-les qui seront mariés-es (adoption simple ou plénière). Les références essentialistes et hétérosexuelles du code civil sont enfin gommées on ne parlera plus de l’ « homme » et la « femme », le « père » et la « mère » deviennent« époux » et « parents ».

Si nous partageons l’avancée de ce projet nous nous indignons de l’abandon d’une promesse forte de campagne de François Hollande : l’accès à la procréation médicalement assistée (PMA). Cette aide est aujourd’hui uniquement réservée aux couples hétérosexuels. Les couples lesbiens sont ainsi obligés d’aller à l’étranger entrainant de fait une inégalité sociale d’accès à la parentalité.

Par ailleurs nous soutenons la demande des associations homoparentales de « présomption de parenté » pour l’enfant né dans un couple marié, aujourd’hui absente du texte et qui garantit, comme la « présomption de paternité » dans les couples hétérosexuels, la reconnaissance de la filiation.

Enfin, l’avant-projet ne prévoit aucune réflexion sur les familles fondées en-dehors du cadre strict du mariage. Quid de l’adoption par les couples pacsés ou en concubinage ?

Le Planning Familial réunit lors de son 28ème Congrès

  • Déplore l’intrusion du religieux dans le débat et les amalgames : non l’homosexualité et l’homoparentalité ne peuvent pas être comparées à la pédophilie, la polygamie ou l’inceste !
  • Combat la hiérarchie dans les sexualités qui s’appuie sur la norme hétérosexuelle
  • Soutient l’ouverture des droits au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels-les mariés, pacsés ou en concubinage, ainsi qu’à la PMA pour les lesbiennes

Femmes & VIH : Enjeux de préventions : toujours concernées ?

Le prochain colloque organisé par le Collectif interassociatif Femmes & VIH* se tiendra les 7 et 8 décembre 2012, au siège de Médecins du Monde, 62 rue Marcadet, Paris 18ème.

Les thèmes de ce nouveau Colloque ont été définis à partir des retours des femmes concernées par le VIH qui ont assisté au colloque de 2011, VIH : Femmes, corps et identités. Du vécu au revendications, mais aussi de l’actualité.


En effet, beaucoup d’informations arrivent de partout : gestion du risque, prise en compte de la prévention, mésusages et dommages liés à la consommation de produits licites et illicites, pénalisation, etc. Ces informations sont rarement abordées de manière genrée ou le sont selon les seuls repères des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes. Alors, en tant que femmes séropositives, quelles questions ces informations, ces positions mais aussi ces pratiques leurs renvoient-elles ?

Les principes de l’Interassociatif Femmes & VIH

Comme dans chacun de ses colloques, le Collectif gardera ce qui fait le fondement de ses engagements : donner la parole aux femmes concernées par le VIH ; construire le Colloque à partir de leur expertise de la maladie ; permettre à travers les ateliers, d’établir leurs recommandations et revendications que le Collectif portera ensuite dans son travail de plaidoyer.

PROGRAMME

Vendredi 7 décembre 2012

Accueil à partir de 11h – Collation à partir de 12h

14h-14h45 Plénière d’ouverture

Rétrospective et prospective à travers la parole des femmes concernées par le VIH Christine Aubère, Catherine Kapusta-Palmer et Sarah Maire – Membres du collectif interassociatif

InvitéEs : Najat Vallaud-Belkacem – Ministre des Droits des Femmes – A confirmer Thierry Brigaud – Président de Médecins du Monde

14h45-16h30 Table ronde : Les nouvelles stratégies de préventions

Avec la participation de : Mamadou Dieng – GIP Esther ; Dr Yves Welker – Centre hospitalier de Poissy, St Germain-en-Laye, Fondateur de l’AVH78 ; Rosine Réat – Psychologue, CAARUD Sida-Paroles ; Dr Nadine Atoui – Praticien hospitalier, SMIT CHU de Montpellier

Cette table ronde laissera une large part aux débats avec la salle. Les intervenantEs seront sollicitéEs pour partager leur expérience sur les thématiques suivantes :

• Enjeux, contradictions, difficultés. PreP (Prophylaxie pré-exposition), TasP (Traitement comme prévention), circoncision, microbicide, où en est-on ? • Les conséquences dans la vie au quotidien : quels impacts sur les comportements ? • Quelles conséquences sur la procréation ? • Quid de la Réduction des risques des femmes vivant avec le VIH ?

16h30-17h Pause

17h-19h Ateliers de travail et d’élaboration des revendications

Les ateliers seront doublés (une fois le vendredi après-midi, une fois le samedi matin) afin de permettre aux participantEs d’assister à deux thèmes différents. Comme en 2012, des ateliers seront réservés aux femmes vivant avec le VIH et des ateliers ouverts à toutEs.

  • 1 Le traitement comme prévention (TasP, Microbides etc) : qu’est-ce qu’on en fait ? Atelier ouvert
  • 2 Pénalisation, criminalisation. Atelier ouvert
  • 3 Santé sexuelle et addictions, usages et consommations. Atelier réservé aux femmes concernées
  • 4 S’occuper de sa santé : suivi gynécologique, qualité de vie… Atelier réservé aux femmes concernées
  • 5 Anciennes et nouvelles contaminées : un combat à partager. Atelier réservé aux femmes concernées
  • 6 Quelles préventions pour les femmes co-infectées. Atelier ouvert

Samedi 8 décembre 2012

9h30-11h Ateliers de travail et d’élaboration des revendications

1 Le traitement comme prévention (Tasp, Microbides etc) : qu’est-ce qu’on en fait ? Atelier ouvert 2 Pénalisation, criminalisation. Atelier ouvert 3 Santé sexuelle et addictions, usages et consommations. Atelier réservé aux femmes concernées 4 S’occuper de sa santé : suivi gynécologique, qualité de vie… Atelier réservé aux femmes concernées 5 Anciennes et nouvelles contaminées : un combat à partager. Atelier réservé aux femmes concernées 6 Quelles préventions pour les femmes co-infectées. Atelier ouvert

11h-13h Carte blanche aux femmes concernées Soyez force de proposition pour organiser un atelier, un débat, une exposition, une activité ou toute autre initiative.

13h-14h Repas sur place

14h-16h Table ronde : Comment aborder la sexualité et la prévention avec ses adolescents

Avec la participation de : Dr Marie-Laure Brival – Gynécologue, Maternité des Lilas, 93 Les Lilas ; Dr Sophie Matheron – Hôtel Dieu, Paris ; Pr Jean-Paul Viard – Médecin, Hotel-Dieu, Paris ; Sonia Ould Ami – Psychologue, Dessine moi un mouton ; Thérèse Groheux – Infirmière, Dessine moi un mouton

Les intervenantEs seront sollicitéEs pour partager leur expérience sur les thématiques suivantes :

• Quel rapport avec les adolescentEs qui ont un ou des parents séropositifVEs ? • Comment appréhender la sexualité et la prévention avec ses adolescentEs ? • Comment les soignanEts gèrent les questions de sexualité et de la prévention à l’adolescence ? • Quid de l’expérience des mères séropositives avec leurs adolescentEs ?

Pause 16h-16h30

16h30-17h30 Plénière de clôture Partage des recommandations et revendications issues des ateliers par les rapportrices de chaque groupe de travail

Comme chaque année, les femmes séropositives pourront être prises en charge par le Collectif interassociatif Femmes & VIH sous certaines conditions (transport, hébergements, repas).

Réservez dès à présent cette date et informez votre entourage de la tenue de ce nouvel évènement.

Vous pouvez télécharger le bulletin d’inscription au colloque et les conditions de prises en charge des femmes séropositives sur cette page web.

Le colloque bénéficie du soutien financier de la Direction Générale de Santé et de Sidaction.

* Le Collectif interassociatif Femmes & VIH est composé des associations Act Up-Paris, Médecins du Monde, Le Planning Familial et Sida Info Service ; en partenariat avec Actifs Santé, Action Traitements, l’AVH78, Aides, Dessine moi un mouton, Frisse, Ikambéré, Marie Madeleine, Sol En Si www.femmesetvih.org

« Et ta sœur ! »

Le couvent du Nord dans le cadre du festival Homolittéraire des Flamands roses vous invite à une soirée samedi 10 novembre au Centre JSJR 19 rue de Condé à Lille.

Cette soirée débutera les festivités de la St Sida, journée mondiale de lutte contre le Sida.

Nous vous invitons à participer à cette soirée qui débutera à 19H autour d’un verre de la sororité, puis nous décollerons toutes et tous ensemble à 20H pour San Francisco lors de la projection du documentaire « Et ta sœur ! »… pour atterrir en douceur nous continuerons la soirée autour de dégustations et de surprises en tous genre ….
Nous accueillerons à cette occasion dans notre sacro-saint centre le réalisateur Nicolas Barachin et des sœurs du couvent de Paname.
Ce « voyage » vous permettra de découvrir notre histoire, celle de la plus vieille association de lutte contre le sida, nos vœux, la diversité de nos personnages…
ce « voyage » nous révélera à vous et peut-être vous vous révélerez un peu à vous-même…

Merci de diffuser cette invitation à vos amiEs et réseaux.
Que tout nos saints protecteurs veillent sur vous !
Sororalement
A très bientôt pour partager cette soirée.
Sœur Salem pour le couvent du Nord »

« Pour célébrer les 30 ans de l’ordre de la perpétuelle indulgence en 2009 les Sœurs du Couvent de Paname et leurs amies ont été suivies dans leurs actions, durant plus d’une année, par une équipe de tournage.
« Et ta Sœur…! » Réalisé par Nicolas Barachin et Sylvie Leroy, est le premier documentaire, passionnant et émouvant, sur les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence et plus précisément sur le Couvent de Paname. Pendant 60 minutes, on suit les Sœurs dans leurs actions dans les rues de la capitale, dans les festivals. « Et ta Sœur… ! » montre également des archives rares sur les origines du mouvement des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, à la fin des années 70 à San Francisco.  » Yagg.com – nov 2011